Image

Volvo et l’électrification du transport de marchandises

Camions Volvo (Volvo Trucks) commencera à vendre des camions électriques en Europe en 2019 et certains clients pourront en incorporer à leurs opérations en 2018. Étant donné que les camions électriques réduisent drastiquement le bruit et les émissions à l'échappement, Volvo croit que cela créera des nouvelles façons de gérer la logistique. Plus d'activités de transport pourront être réalisées le soir pour ainsi réduire le nombre de véhicules lourds sur la route aux heures de pointe. La commercialisation de camions électriques en Amérique du Nord avance au rythme de l'amélioration de la technologie des batteries. Les développements à ce niveau ne peuvent qu'accélérer la fiabilité pour les cycles de service en Amérique du Nord et les demandes d'énergie pour une grande variété d'applications.

« La mobilité électrique cadre parfaitement avec l'engagement à long terme de Camions Volvo pour des développements urbains durables et zéro émission », explique Göran Nyberg, président de Volvo Trucks North America (VTNA). « En faisant appel à des camions électriques moins bruyants pour le transport des marchandises dans des centres urbains, nous répondons simultanément à plusieurs défis. Sans le bruit dérangeant et les émissions de gaz, il sera possible d'opérer dans des centres plus sensibles des agglomérations urbaines. Le transport pourrait également se faire lors de périodes moins occupées, comme en soirée et la nuit. Adopter de telles pratiques ne pourra que désengorger la circulation aux heures de pointe et durant le jour tout en utilisant les véhicules de façon plus efficace qu'aujourd'hui. »

« La distribution urbaine et autres activités de cueillette et livraison sont le point de départ pour des camions fonctionnant à bloc-piles mais nous envisageons un déploiement beaucoup plus large pour le mouvement de la marchandise en Amérique du Nord alors que les technologies et les marchés mûriront. » Afin d'améliorer la qualité de vie des environnements urbains, plus de solutions durables de transport doivent être adoptées. Avec une logistique améliorée et une meilleure utilisation des routes le soir et la nuit, il sera possible de remplacer de plus petits véhicules commerciaux par de plus gros camions, ce qui ne pourra que réduire d'autant plus les émissions et le trafic. Il suffit de penser que des camions de distribution peuvent offrir un peu plus de 10 fois la capacité de charge des camionnettes régulières. Si une plus grande proportion d'activités de transport pouvait se réaliser durant les heures où il y a moins de monde sur la route, les risques d'accidents seraient aussi grandement diminués.

« La technologie de Volvo et ses connaissances approfondies de la mobilité électrique sont basées sur des solutions commerciales déjà mises de l'avant pour les autobus électriques Volvo et introduites dans les camions hybrides électriques sur le marché depuis 2010 », de dire Keith Brandis, vice-président de la planification de produits de VTNA. « Les véhicules électriques sont des composantes de notre avenir, mais les véhicules sont seulement une partie de ce qui est requis pour réussir l'électrification à plus grande échelle. Le transport durable est un sujet complexe nécessitant une pléiade de mesures et une approche holistique. Nous travaillons étroitement avec des clients, des villes, des fournisseurs de batteries et d'infrastructure de chargement ainsi que d'autres intervenants afin de créer le cadre requis pour les camions électriques à batteries. »

Selon l'Organisation mondiale de la santé et les Nations Unies, 60% de la population mondiale, soit environ 5 milliards de personnes, vivront dans des villes d'ici 2030. C'est une hausse de près d'un milliard par rapport à la situation actuelle. Le rythme accéléré de l'urbanisation impose des demandes sur les systèmes de transport qui sont déjà insuffisantes dans bien des cas pour répondre aux besoins des clients. De nombreuses études identifient la congestion routière comme une source importante de la perte de productivité qui peut coûter des milliards de dollars annuellement aux villes et aux entreprises.

<< Retour

Recherche