Advertisement


Image

L’UMQ veut un meilleur transport aérien régional

Le premier vice-président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, le maire de Québec, Régis Labeaume, le président du Comité sur les aéroports régionaux de l'UMQ et maire de Gaspé, Daniel Côté, et plus d'une quinzaine de mairesses et de maires de toutes les régions du Québec, ont dressé le 27 septembre dernier un bilan de la dernière année en matière de transport aérien régional. Les constats sont clairs et font l'unanimité dans le milieu municipal : 
• Les prix des billets d'avion sont très élevés; 
• L'offre de transport est insuffisante; 
• Les besoins en infrastructures aéroportuaires sont considérables;

« Le statu quo n'est plus possible au Québec. Le gouvernement du Québec doit dès maintenant passer de la parole aux actes. Plusieurs idées sont sur la table, des projets crédibles nous ont été présentés et doivent être analysés sérieusement. Il faut stimuler le marché, sinon, nous continuerons de payer des prix astronomiques pour se déplacer en Gaspésie ou en Abitibi », a souligné Alexandre Cusson.

Au cours de la dernière année, l'UMQ a été particulièrement active sur le dossier du transport aérien en région. En débutant ses travaux par le biais d'une grande conférence sur cet enjeu prioritaire pour le milieu municipal, le Comité sur les aéroports régionaux de l'UMQ a mené des analyses exhaustives sur les prix des billets d'avion et sur l'état des infrastructures aéroportuaires. Le comité a également rencontré plusieurs intervenants gouvernementaux, des représentants de l'industrie, des chercheurs universitaires, des associations et des promoteurs privés. Voici quelques faits saillants concernant le transport aérien régional au Québec :
• Les aéroports régionaux du Québec nécessitent des investissements en immobilisations sur cinq ans totalisant près de 400 millions $;
• Pour la même période, les aéroports exploités par les municipalités et les MRC présentent des besoins financiers de 232 millions $;
• Le coût du billet d'avion pour un vol régional est 55 % plus élevé au Québec que dans les autres provinces canadiennes;
• 67 % des destinations régionales sont desservies par une seule compagnie aérienne, comparativement à 33 % ailleurs au Canada.

 

« L'UMQ a circonscrit rapidement l'enjeu du transport aérien au Québec. Elle a démontré clairement que les aéroports étaient des outils indispensables de développement économique pour les régions. Prendre l'avion doit constituer une véritable alternative pour se déplacer sur notre territoire et servir à dynamiser l'économie de nos régions. C'est pourquoi nous continuerons de travailler afin de stimuler la concurrence, améliorer la desserte, faire baisser les prix et favoriser l'investissement dans les infrastructures aéroportuaires dans toutes les régions du Québec », a conclu monsieur Daniel Côté. 

Rappelons que l'UMQ a annoncé le 22 septembre dernier la mise en place d'un comité stratégique pour l'élaboration d'un Plan économique des régions. Toutes les régions du Québec seront engagées dans la réflexion, qui s'échelonnera au cours des prochains mois pour culminer lors des assises annuelles de l'UMQ, qui se tiendront à Gatineau en mai 2018. Depuis sa fondation en 1919, l'UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d'exercer, à l'échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux.

 

<< Retour

Recherche