Advertisement


Image

New York se prépare pour les véhicules autonomes

Le 10 mai dernier, Andrew Cuomo, le gouverneur de l'état de New York, annonçait que son état allait maintenant accepter des applications d'entreprises intéressées à faire des démonstrations ou des essais de véhicules autonomes sur les routes de son territoire. Comprise dans le budget de 2018 de l'état, la législation permettrait de tester des technologies de conduite autonome dans le cadre d'un projet pilote s'étendant sur un an. En plus de dévoiler la nouvelle législation, le Gouverneur Cuomo a aussi déclaré que le processus d'application avait été mis en branle au Département des véhicules motorisés (DMV - Department of Motor Vehicles) et que New York faisait un autre pas en avant dans sa quête de devenir l'épicentre des technologies de pointe et de l'innovation.

« New York est devenue une des principaux carrefours de l'innovation au pays et nous invitons les sociétés et les entrepreneurs à repenser les technologies de transport, nous encouragerons le développement de nouvelles options sécuritaires pour les newyorkais », affirme Andrew Cuomo. « Avec nos actions, nous adoptons une approche consciencieuse et équilibrée à la fois en incorporant des véhicules autonomes sur nos routes afin de restreindre les habitudes de conduite dangereuse, de réduire le nombre d'accidents et de sauver des vies. »

Des applications pour effectuer des essais peuvent être soumises par des manufacturiers de technologies de véhicules autonomes ou par des entreprises conceptrices de ce genre de technologie travaillant avec des fabricants. Tous les véhicules devront aussi respecter les standards de sécurité fédéraux et toutes les normes d'inspection de l'état de New York. Il est aussi important qu'une personne détenant un permis de conduite valide soit présente dans le siège du conducteur en tout temps lorsque le véhicule circule sur les autoroutes. Chaque véhicule qui sera utilisé lors des essais doit apparaître sur l'application et une assurance de 5 000 000 $ doit avoir été contractée pour chaque véhicule.

De plus, les sociétés doivent également remettre les rapports sur les essais ou les démonstrations réalisés selon la permission du DMV, au Commissaire du DMV au plus tard le 1er mars 2018. Il est prévu que la loi permettant ces essais et démonstrations deviendra caduque le 1er avril 2018. « Alors que nous sommes familiers avec le concept des véhicules autonomes et que ces derniers deviendront de plus en plus populaires au cours des prochaines années, la réalité fait en sorte qu'il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d'atteindre ce niveau », explique Terry Egan, commissaire exécutif adjoint du DMV. « Il faut nous assurer que ces véhicules soient mis à l'essai de façon sécuritaire sur nos routes tout en offrant au public la chance de se familiariser avec la technologie. C'est une approche sensée conséquente avec le dossier de New York en sécurité routière et en innovations. »

« La police de l'état (State Police) salue toutes les nouvelles technologies améliorant la sécurité routière et réduisant les accidents, les blessures et les fatalités », poursuit George P. Beach II, surintendant de la police de l'état New York. « Toutes les nouvelles technologies, quel que soit le niveau d'innovation, doivent être mises à l'essai et évaluées adéquatement. La police de l'état agira avec diligence afin de superviser ce processus et d'en assurer son efficacité. »

<< Retour

Recherche