Advertisement


Image

L’hydrogène comme carburant de premier plan

Première initiative mondiale du genre, l'Hydrogen Council entend montrer que l'hydrogène compte parmi les solutions clés de la transition énergétique. Vecteur énergétique versatile à fort potentiel, l'hydrogène possède de nombreux avantages, dont celui de ne pas émettre de CO2 à son point d'utilisation quand il est employé en tant que source de carburant ou d'énergie propre. De ce fait, il peut jouer un rôle important dans la transition vers un système énergétique propre et bas carbone. Les technologies et applications de l'hydrogène ont considérablement progressé ces dernières années. Certaines sont désormais en cours de déploiement sur différents marchés.

Lancé dans le cadre du sommet économique de Davos en janvier 2017, l'Hydrogen Council s'est donné comme mission d'œuvrer et de formuler des propositions auprès des acteurs clés de cette transformation tels que les pouvoirs publics, les chefs d'entreprises et les leaders du secteur de l'hydrogène, les agences internationales et les acteurs de la société civile. Au cours de ce lancement, les membres de l'Hydrogen Council ont indiqué leur volonté d'intensifier leurs investissements dans le développement et la commercialisation de l'hydrogène et des piles à combustible. Leurs investissements sont actuellement estimés à 2 milliards de dollars par an. Cette accélération sera rendue possible par un soutien renforcé des décideurs au rôle de l'hydrogène dans le futur mix énergétique, notamment via les politiques publiques et programmes appropriés.

Lors de sa première réunion, organisée le 17 janvier 2017 à Davos, l'Hydrogen Council était constitué de 13 présidents-directeurs généraux d'entreprises des secteurs de l'énergie, des transports et de l'industrie, déterminés à contribuer à la limitation du réchauffement climatique à 2°C, conformément à l'objectif défini par l'Accord de Paris sur le climat en 2015. Les entreprises internationales impliquées sont : Air Liquide, Alstom, Anglo American, BMW Group, Daimler, ENGIE, Honda, Hyundai, Kawasaki, Royal Dutch Shell, The Linde Group, Total et Toyota. Le Conseil est dirigé par deux co-présidents issus de deux régions et secteurs différents, actuellement Air Liquide et Toyota.

« L'Accord de Paris sur le climat de 2015, qui vise à lutter contre le changement climatique, constitue une étape significative. Mais il doit aussi se traduire par des actions menées par les entreprises afin que cet engagement se matérialise. L'Hydrogen Council réunit des acteurs de renommée mondiale de l'énergie, de l'industrie et de l'automobile pour montrer pourquoi l'hydrogène fait partie des solutions clés pour la transition énergétique, tant dans le secteur du transport que dans l'apport en énergie destiné aux secteurs industriel et résidentiel. Cela nécessite donc l'élaboration de nouvelles stratégies à la hauteur de cet enjeu. Nous ne pourrons pas le faire seuls. Nous avons besoin du soutien des gouvernements, qui devront entreprendre des actions de leur côté pour soutenir l'hydrogène, notamment par des programmes d'investissement dans des infrastructures de grande échelle. Nous appelons aujourd'hui les dirigeants du monde entier à s'engager en faveur de l'hydrogène afin que nous puissions, ensemble, nous donner la possibilité d'atteindre ces objectifs climatiques et d'accélérer la dynamique de développement de cet écosystème en faveur de la transition énergétique », Benoît Potier, P.D.G. d'Air Liquide.

<< Retour

Recherche